fbpx

Ah la la la la ! Toutes les semaines, c’est la même chose. Untel ou Untel recherche un “Agile Project Manager” ayant une forte motivation, une expérience démontrée dans notre secteur d’activité et (très important) de vraies capacités de leadership.

Ce genre d’annonce, ça passe toutes les semaines, ça ne me fait plus vraiment sursauter, je ne prends plus le temps de pouffer ni de répondre mais ce coup-ci, c’est la veille de Noël, je suis d’humeur badine et je fais (aimablement) part de mon petit sourire en coin au body shopperconcerné. Une fois n’est pas coutume, le gars me demande des précisions. Quitte à les fournir, autant en faire un article de blog. Que voici 🙂

Et donc, le scoop, accrochez-vous, c’est que Agile Project Manager, ça n’existe PAS. C’est une contradiction dans les termes. C’est un occis mort, comme disait l’autre.

Et puis de toutes façons… Que quelqu’un soit “agile” ou pas, ça ne veut rien dire non plus. Les gens… sont des gens. On ne les classe pas en “agiles” et “pas agiles”. Ce sont des gens. Il y a les gens, il y a les intentions des gens, il y a ce que les gens font et il y a comment ils le font. Le terme “agile” peut éventuellement s’appliquer aux 3 derniers, mais pas aux premiers.

Revenons à la description de poste qui nous occupe. On y cherche un “Agile Functional Analyst”. C’est également un oxymore, tout aussi occis et tout aussi mort que “Agile Project Manager”.

Décortiquons.

On dit “You take the leading role in functional analysis of projects and enhancements“. A la limite, ça passe… Ca ne mange pas de pain, et puis ça ne veut pas dire grand chose en fait! Certes je tique sur “leading role“, mais c’est mon allergie au mode directif et au gaspillage d’énergie que ça implique. Passons.

On dit “You acquire a good understanding of the business requirements and processes, in order to translate these into an efficient solution design“. Raaah, d’entrée de jeu, le coup de grâce! Je meurs (un peu). Mais avant, j’explique: soit je suis Product Owner (PO) et je m’intéresse aux besoins, soit je suis Team Member (TM) et je m’intéresse aux solutions. Soit l’un, soit l’autre. Jamais les deux à la fois. Les Team Members ne doivent pas avoir de good understanding des business requirements (comme dirait De Funès). La good understanding vient des PO. Et puis les TM développent leur capacité à fournir des efficient solutions. Ca ne vient jamais d’une seule et même personne.

On dit “You look for creative and simple solutions and you provide clear, structured documentation for the users, as well as for the development teams and testers“. Et donc on enfonce le clou, c’est le Agile Machin Truc qui trouver des solutions et qui, en plus, va les documenter (si si, les documenter, vous lisez bien!) pour les utilisateurs, pour les équipes de dév’ et pour les testeurs. Je re-meurs…

On dit “You make project estimates and identify impact on the IT infrastructure“. Ben oui, tant qu’à faire, pourquoi pas ça en plus? Les developpersdéveloppent, les users usent et donc, c’est qui qui s’y colle pour les estimates et pour l’impact sur l’infrastructure et tout le tremblement? Le Agile Machin Truc.

On dit “You are responsible from A to Z for the projects assigned to you“. Ah ça oui, forcément. Cela va sans dire. Sinon, à quoi bon payer le salaire du Agile Machin Truc? D’ailleurs cet alinéa-là résume tout le reste: le Agile Machin Truc est individuellement, personnellement, seul et totalement responsable du projet. Les équipes, elles sont là pour faire des trucs, mais en porter la responsabilité, ça non, c’est une chose trop importante que pour la laisser à des gens qui ont du vrai boulot à abattre. Vous aurez au passage remarqué la nuance entre “Agile Functional Analyst”, responsible from A to Z sur 3 générations, et “Agile Project Manager”, qui est lui responsible from A to Z jusqu’à la 6ème génération. On suppose que le second est mieux payé que le premier.

On dit “You explain the solution to the development team and guide them through the development cycle“. Parce que si le Agile Machin Truc n’est pas là pour expliquer à l’équipe de développement, on se demande bien qui va le faire. D’ailleurs, si le backlog était clair, ça se saurait. Faut bien qu’il y ait quelqu’un pour l’expliquer. C’est un tel fatras… Et puis il ne suffit pas d’expliquer une fois. Il faut le faire tout au long du cycle de développement. Sinon vous n’imaginez pas! Ma bonne dame… La development team doit impérativement être guidée. La dernière équipe qu’on a oublié de guider, on la cherche toujours. Certains disent entendre leurs voix au fond de certains couloirs, certains soirs de pleine lune.

On dit “You report on the status of your projects to the project team and identify potential risks“. Là, c’est moi qui suit perdu. Il y a aussi une équipe projet? Elle fait quoi, cette project team? Quelques lignes plus haut, on parle d’une development team, donc ça ne peut pas être la même. La project team, c’est quoi? C’est une équipe réserve, au cas où quelqu’un de la development team se prendrait un carton rouge? Ou bien serait-ce un recoin qui fleure bon le waterfall, un îlot de Prince2 qui ne figure sur aucune carte, un petit village gaulois où se terrent quelques managers encore accros aux KPI’s?

On dit “You provide support to the operations team in case of major incidents“. Bon, déjà, pour ce qui est de la Loi de l’Attraction, on repassera. Non mais, allons-y, crions-le sur les toits tant qu’on y est: “MAJOR INCIDENTS”. Vous avez entendu? Allez, je le redis plus fort: “MAJOR INCIDENTS”. Comme toutes les semaines quoi… Et comme la development team développe, que la project team … ah non, la project teamça va, elle ne fait rien… Hé bien il faut donc également que le Agile Machin Truc, malgré sa superbe documentation, se charge d’aller faire un petit dessin à l’operations team.

Les bras m’en tombent %-P

Sauf que… Dites, mais en fait… c’est génial! Si vous ajoutez que le Agile Machin Truc, en plus de tout ça, doit savoir coder, mais c’est formidable, vous n’avez plus besoin de personne d’autre. Roooh c’est quand même vachement élégant, l’agilité. C’est beau. Si ça n’existait pas, je crois bien qu’il faudrait l’inventer.

Allez, joyeux Noël !

Envie de réagir?
Contactez-moi.

  • Olivier Caeymaex
    Olivier Caeymaex Digital & Agile Coach

Start typing and press Enter to search