fbpx

Ennéagramme et Spirale Dynamique, quelles différences?

Lorsque j’anime un workshop ou une formation sur la Spirale Dynamique, il y a une question que je suis certain que l’on va me poser: quelle est la différence entre l’ennéagramme et la spirale dynamique? Il était donc plus que temps que j’aille explorer ce sujet.

Un confrère et ami, Didier de Greef, est certifié Ennéagramme. Nous faisons affaire: il me fait mon ennéagramme, je lui fais son analyse spiralienne. L’objectif est commun pour l’un et l’autre: mieux comprendre comment ces deux approches se font écho et se complètent (ou se font concurrence?).

C’est parti !

L’ennéagramme

On s’imagine que c’est un ènième test psychologique, et pas du tout! L’ennéagramme est issu d’une longue tradition ésotérique, qui remonterait au soufisme. L’approche identifie 9 profils, appelés “bases”, qui peuvent être vues comme neuf stratégies largement inconscientes permettant de faire sa place dans le monde. Chaque stratégie induit une certaine vision du monde, des croyances, des mécanismes de défense, et finalement des schémas de vie qui ont tendance à se répéter. La définition de ces bases est issue d’une tradition orale puis écrite, maintes fois revisitée et peu à peu “stabilisée” avec quelques intervenants récents, dont Helen Palmer, à qui l’on doit cette renommée.

Les 9 bases forment des ensembles cohérents où chacun est susceptible de trouver son port d’attache, avec éventuellement quelques affinités avec l’une ou l’autre base annexe (ce qu’on appelle les côtés et les pôles dans le modèle). Nous naissons en étant porteur des 9 bases, puis nous nous attachons à l’une d’elle pendant la petite enfance, lorsque nous nous forgeons une identité en nous basant sur les interactions avec notre entourage.

Les bases peuvent se répartir selon 3 modes préférentiels: instinctif (action), émotionnel (sentiments) et mental (réflexions). Il fait donc intervenir explicitement les trois centres d’énergie que nous possédons tous en nous.

L’ennéagramme évalue votre posture individuelle, il ne se prête pas au décodage d’un collectif ou d’un projet. Par contre, discuter de son ennéagramme avec des potes ou des collègues, c’est potentiellement instructif et suceptible de favoriser un meilleur alignement.

Plus d’informations sur Wikipédia.

La Spirale Dynamique

La Spirale Dynamique est basée sur les travaux de l’universitaire américain Clare Graves. Face aux multiples modèles psychologiques et sociologiques qui foisonnent après la Seconde Guerre Mondiale, Graves se met en quête d’un méta-modèle qui les engloberait tous.

Il se lance dans une impressionnante enquête à très large échelle, qu’il poursuivra pendant près de 30 ans. Un modèle itératif émerge peu à peu. Au cours de la vie, les visions du monde se succèdent dans un ordre bien particulier, en s’appuyant l’une sur l’autre. Durant ce parcours, des systèmes de valeurs égocentrés alternent avec des systèmes sociocentrés. En effectuant ce parcours, chacun retrace ainsi, de manière individuelle, en accéléré, le chemin qu’a suivi le développement de la conscience d’homo sapiens pendant les 250.000 ans d’histoire de l’humanité.

Une analyse spiralienne peut se faire pour un individu, pour un collectif et/ou pour un projet. Quand elle est individuelle, l’analyse se découpe en 3 éléments: une analyse du système de valeurs dans le contexte de vie global, une analyse focalisée sur le domaine professionnel et une analyse orientée vers la disposition au changement. Quand c’est un projet ou un produit qui est analysé, seul le système de valeurs global est abordé.

Pour faire votre analyse spiralienne: c’est ici.

Concurrents ou complémentaires?

Les deux mon capitaine. Tout dépend de votre intention.

L’ennéagramme est une valeur sûre. Les 9 bases sont très parlantes, les stratégies qui y sont décrites sont limpides et la description de votre base de prédilection vous semblera vraisemblablement avoir été écrite rien que pour vous. Cela constitue donc un excellent point de départ pour un parcours de développement personnel ou pour favoriser la mise en mouvement d’une équipe. Un coach qui maîtrise le modèle vous invitera à enrichir votre posture en allant explorer des bases complémentaires à la vôtre. C’est une approche qui convient bien pour aller vers des résultats rapides. C’est clair et net. Sa force, c’est l’immédiateté et la détermination du “camp de base” au départ duquel chacun opère dans tous les domaines de sa vie. Sa limitation, comme celle de tous les modèles de personnalité, est que ce n’est qu’un modèle parmi d’autres, s’attachant à certains aspects de la personnalité et du tempérament et ne permettant que de formuler des hypothèses. Travailler sur l’ennéagramme de quelqu’un d’autre (ou lui coller une typologie sur le dos) n’a aucun sens.

La Spirale Dynamique est plus difficile à décoder. Les 8 niveaux interagissent d’une manière très subtile. La richesse de l’analyse est bluffante, les discussions permettent de faire clairement la distinction entre les comportements et les systèmes de valeurs qui les sous-tendent, mais cela implique que les participants aient explicitement choisi d’y consacrer du temps. Cela ne se fait pas en 30 minutes… Les systèmes de valeurs se succèdent et se font écho en permanence. Chaque système génère sa propre insatisfaction et conduit tôt ou tard à un nouvel élargissement de la conscience. La spirale aborde l’individu et le collectif en explicitant et en donnant de la lisibilité à cette quête permanente, mais c’est une pratique subtile qui ne saurait se faire sans un coach rôdé au modèle.

En résumé, l’ennéagramme est à conseiller à des équipes de travail qui se focalisent sur l’efficacité et sur la bonne intelligence au sein du groupe, dans l’instant. La Spirale Dynamique™ est plus adaptée pour les groupes qui souhaitent développer une réelle intimité relationnelle en leur sein, sur la durée.

Certaines visions du monde (au sens de la Spirale Dynamique) s’accordent mieux de certains tempéraments (au sens de l’ennéagramme). Et donc, assez naturellement, une matrice émerge. Celle qui est reprise ci-dessous a été élaborée par Fabien & Patricia Chabreuil en 2004.

Comme un poisson dans ou hors de l’eau
1 2 3 4 5 6 7 8 9
VIOLET
++
++
++
++
+
++
ROUGE
++
+(x)
+(cp)/–
++
++
BLEU
++
+
++
++
+
ORANGE
+(s)
++
+(x)
++
++
++
VERT
++
JAUNE
+(m)
+
++(s)
+(a)
TURQUOISE
La description de ce système est imprécise et incomplète, les échantillons étant trop faibles.

cp = contre-phobique – s = sous-type social – x = sous-type sexuel
a = mental comme centre de support – m = instinctif comme centre de support

Ce tableau est intéressant, mais à prendre avec des pincettes: votre base ennéagramme s’installe lors de la petite enfance, alors que les systèmes de valeurs de la Spirale se déploient tout au long de la vie. Le débat n’est donc jamais clos. Tant mieux! Cela nous laisse la possibilité d’évoluer.

signoca

Envie de réagir?
Contactez-moi.

  • Olivier Caeymaex
    Olivier Caeymaex Digital & Agile Coach

Start typing and press Enter to search